Le journal extraordinaire d’une danseuse tunisienne / 45

Le spectacle du Dimanche 17 Juin sera avancé de trois heures en raison de la situation sécuritaire du pays, il sera donc à 15h au lieu de 18h.

Merci pour votre compréhension

Non, je ne comprends pas, m’étais-je dis, je ne comprendrai jamais ! J’avais tout fait pour que ma mère puisse assister au spectacle, j’avais acheté les billets et je l’imaginais déjà dans cette place, me regardant danser, toute fière. Je chassai de suite ces images de ma tête, essayant en vain de refouler les larmes qui voulaient s’échapper de mes yeux.

Quelques minutes plus tard, mes amies arrivèrent et se sont mises à me consoler juste après avoir lu la fameuse feuille. Il est vrai qu’au fond d’elles, certaines étaient extrêmement contentes d’apprendre la nouvelle puisqu’elles termineraient plus tôt que prévu et pourraient passer leur brevet tranquillement le lendemain matin après avoir profité d’une bonne nuit de sommeil, mais elles avaient tout de même réussi ou du moins essayé à cacher cette joie et ont tout fait pour me consoler et ça avait marché ! Une heure plus tard j’avais déjà tout oublié, on s’était amusées à faire le traçage de la scène, équipées de scotches de différentes couleurs et d’un bon coup de ciseaux.

En fin de compte, mon frère avait insisté pour venir même si je savais qu’il détestait cela puisque la seule fois qu’il était venu me voir, c’était dans mon premier spectacle « Paquita » et d’après sa tête, je crois qu’il avait passé le pire moment de sa vie, on aurait dit qu’il ne s’était jamais autant ennuyé de toute son existence ! Mais cette année, comme je vous l’ai déjà dit, c’est assez « spécial » !

A suivre …

Cliquez ICI pour lire mes chroniques depuis le début

Ces articles devraient vous intéresser :

Ce contenu a été publié dans Actualité. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire