Test : La Pointe Numéro 2 de Sansha

Ce mois-ci je teste pour vous La Pointe N°2 de chez Sansha. La Pointe est une gamme complète de chaussons,  numérotés de 1 à 6 (sauf que curieusement il n’y a pas de n°4…)

1/ Le look :

Un aspect impeccable pour ces pointes : j’aime beaucoup la semelle extérieure avec ses impressions dorées, sa couronne et ses dessins en arabesques ainsi que les plis du satin absolument nickels et bien plats.

la-pointe-numero-2-sansha1

Le satin a une teinte plus rosée que chez Bloch ou Freed, qui tirent sur le jaune/orangé, et il est un peu plus foncé que les Grishko. On reste très loin du rose bonbon, aucun souci.

Ces pointes sont livrées avec un élastique pré-cousu d’un seul côté.

2/ Principales caractéristiques :

La plateforme est vraiment large, très plate et carrée : idéale pour les danseuses qui ont besoin de beaucoup de stabilité en pointe. Voir photo : chez Bloch la plateforme est plus ronde, donc plus esthétique, mais aussi moins stable :  »On ne peut pas tout avoir, ma bonne dame ! »

la-pointe-numero-2-sansha4

Différence de couleur et différence de plateforme mises en évidence

Le cordon de serrage est élastique.

L’empeigne est en V et de hauteur moyenne : 1 petit centimètre plus basse que les Bloch.

Un coussinet de mousse est collé sous le talon, c’est la première fois que je vois ça dans des pointes. De plus, le boitier est doublé d’une fine couche de mousse et la semelle intérieure est très douce, ce qui fait qu’il est très agréable de chausser ces pointes. Les danseuses qui ne portent pas d’embouts apprécieront.

la-pointe-numero-2-sansha2

Voyez le coussinet de mousse à l’arrière

Le boitier est de forme plutôt carrée. Je ne pense pas qu’il plaise aux pieds de type égyptien.

Le talon est bas, c’est à dire peu emboîtant et adapté aux talons fins.

Comme souvent chez Sansha, ces pointes sont ultra silencieuses. J’ai pu les utiliser sur mon parquet, chose que je m’interdis habituellement pour ne pas fâcher mes voisins du dessous !

3/ La semelle :

La semelle est de longueur 4/5 : le cambrion s’arrête juste avant le talon (voir photo). Pour simplifier, c’est à peine plus qu’une semelle 3/4.

la-pointe-numero-2-sansha3

Semelle 4/5 qui s’arrête au niveau du pli sur la photo

L’avantage d’une semelle 4/5, c’est d’éviter que la semelle se casse en son milieu, ce qui donnerait un pied en banane, et ça améliore la longévité des chaussons.

L’inconvénient, c’est que le 4/5, comme le 3/4 ne va pas à tous les types de pied (cliquez pour comprendre pourquoi) : c’est à éviter pour les danseuses qui ont des pieds peu voûtés comme moi. Ces modèles nous empêchent de monter complètement sur nos pointes et retiennent nos petits cou-de-pied en arrière. Attention : je ne dis pas que c’est un défaut de ces chaussons, seulement il faut savoir les adopter avec discernement (et si besoin, regarder du côté de La Pointe N°1).

La dureté :

Semelle annoncée « dure » dans le catalogue : pas tant que ça honnêtement, elles sont comparables aux Grishko 2007 Pro en semelle souple ou aux Bloch Axiom, pas plus.

4/ La taille :

J’ai pris une taille 10 pour mon 39 en pointure de ville. Ça me permet de porter La Pointe N°2 avec des embouts en silicone. (Attention car dans le guide des tailles, un 10 Sansha est un 40 en taille européenne. Vous me suivez ?)

5/ Le prix :

59,90 € : dans la moyenne du marché.

Où les essayer : Chez Sansha, 52 rue de Clichy, 75009 Paris.

6/ Problèmes et améliorations possibles :

  • Avant de porter ces pointes, je les ai préparées comme à mon habitude : en malaxant la semelle là où je souhaite qu’elle plie sous ma voûte. Or, sans forcer, les clous avant se sont déboîtés immédiatement. Allez-y très doucement ou tout simplement… ne faites pas comme moi !
  • On aimerait des cordons de serrage qui sortent du côté du chausson, et non sur le dessus du pied : ça fait un mal de chien à cet endroit là, toutes les danseuses vous le diront. Gaynor Minden a adopté cette technique depuis longtemps, comme quoi c’est possible Wink Une suggestion gratuite qui s’adresse à tous les fabricants de pointes.
  • Pourquoi les fiches du site internet sont-elles en anglais ?
  • La suggestion totalement personnelle : donnez-moi ces mêmes pointes en semelle 3/5 et je serai comblée ! C’est vrai quoi, pensez qu’il y a des milliers de danseuses amateurs qui ont comme moi un pied vraiment… moyen, et qu’on aimerait bien le mettre en valeur quand même… La mode actuelle est de nous vendre des semelles pré-cambrées de longueur 3/4 (ou 4/5), ça part d’un bon sentiment (je crois?) mais ça a l’effet inverse sur nos pieds…

7/ Conclusion :

J’ai apprécié les finitions de ces chaussons, leur grand confort et leur silence. Si votre pied répond aux critères de ces chaussons, vous les apprécierez sans le moindre doute. Sinon, la gamme La Pointe comporte 5 modèles différents avec des variantes de forme et de dureté, tout en gardant ce chaussant doux doublé de mousse, et très silencieux. Peut-être y trouverez vous votre bonheur. Je trouve que ça mérite d’essayer.

 

Alors, êtes-vous tentée ? Pour celles qui les connaissent, qu’en pensez-vous ?

Publié dans Actualité | | 3 commentaires

Bien choisir sa semelle de pointe en fonction de son pied

Aujourd’hui on trouve des pointes à semelles entières, à semelles 3/4, voir 1/2, ou encore 4/5, 3/5…  Cette fraction représente la portion du cambrion qui est dure (le cambrion étant la semelle intérieure qui soutien le pied sur pointes).

Exemple : un cambrion entier a la même dureté sur toute sa longueur. Un cambrion 3/4 est dur sur trois-quart de sa longueur (des orteils à la voûte plantaire) et sera souple ou inexistant sous le talon.

Pour bien choisir vos pointes, il est important de bien connaître vos pieds. Tout commence avec leur profil. Je vous ai créé des illustrations pour rendre ça très clair :

Voici 2 pieds pointés vus de profil. Les deux sont bons, l’un a un cou-de-pied un peu meilleur mais l’autre ne pose aucun problème. Observez bien la forme de la voûte plantaire.

choisir ses pointes

 

Le pied numéro 1 a une voûte bien plus prononcée que le numéro 2, dont la courbe plantaire est douce. Chez le pied 1, le talon est nettement marqué et forme un angle avec le reste de l’avant-pied. Chez le pied 2, talon et avant du pied sont dans un même prolongement.

Imaginons maintenant que nous chaussions ces pieds avec des pointes à semelle 3/4 ou 4/5 :

cou-de-pied2

J’ai mis exactement la même semelle sous les deux pieds. Chez le 1 c’est parfait, chez le 2, il y a impossibilité, la semelle 3/4 ne va jamais épouser la forme de ce pied !

Alors, ainsi chaussé, le pied numéro 2 va adapter sa position pour pouvoir se tenir sur pointes :

cou-de-pied3

Il ne pourra pas être pointé à fond, il sera retenu par cette semelle. La ligne de pied sera moins esthétique et la technique sera compromise, car cette posture se répercutera sur tout l’alignement du corps.

Pour le pied numéro 2, il faut donc changer de modèle de pointes et adopter : soit une semelle entière de dureté adaptée, soit une semelle 1/2 ou 3/5 :

cou-de-pied4

 

Maintenant, mon pied numéro 2 est content aussi !

Sachant que la semelle 1/2 apportera moins de soutien, elle s’adresse avant tout aux danseuses qui ont les chevilles assez fortes et habituées au travail des pointes, donc aux danseuses de niveau avancé. Elle pourra aussi dépanner une personne qui a besoin de pointes pour un spectacle ou un concours et qui n’a pas le temps de casser des pointes neuves.

A noter !

Aujourd’hui, de nombreuses pointes ont des semelles 3/4 mais, sans le dire ! Faites bien attention lors de vos achats. S’il existe autant de marques et de modèles de pointes, c’est parce que tous les pieds sont différents, or vous seule pouvez dire comment vous vous sentez lors d’un essayage. Ne vous laissez pas vendre des pointes sous prétexte que « c’est un best-seller » ou que « toutes les filles de l’école ont les même ». Peut-être que vos pieds ont des besoin un peu différents, pour les comprendre il suffit de bien s’observer Wink

 

Publié dans Les pointes | | 2 commentaires

Nouvelles pointes

 

 

 

sansha-la-pointe-n2Aujourd’hui j’ai reçu de nouvelles pointes ! Elles sont depuis peu sur le marché, et la nouveauté sur Passion Ballet on aime ça.

Je vais donc tester pour vous les pointes de chez Sansha, référence La Pointe n°2.

Voici ce qu’en dit la fiche du site Internet :

  • forme profilée, talon effilé
  • semelle dure de longueur 4/5
  • boitier de forme cylindrique qui procure une excellente stabilité latérale
  • empeigne en V
  • bords abaissés pour mettre en valeur le cou-de-pied.
  • passage articulé par la demi-pointe
  • tarif : 59,90 €

Il me faut un peu de temps pour ce test, le temps de coudre, de porter, d’user un peu et de voir comment ça se passe ! Donc patience Wink

C’est l’occasion pour moi de vous annoncer un partenariat avec la marque Sansha, grâce à qui nous allons réaliser des tests produits très régulièrement dans les semaines à venir. Je suis impatiente de partager avec vous toutes ces découvertes !

Publié dans Tests produits | | 8 commentaires

[TUTO] Comment remettre un cordon de serrage qui s’est échappé ?

Voici une question qui revient souvent ! Comme c’est un problème que j’ai déjà eu, j’ai trouvé une solution pour remettre le cordon du chausson à l’intérieur du tube de tissu. Cette méthode fonctionne aussi bien pour les demi-pointes que pour les pointes.

1er étape : ôter entièrement le cordon.

cordon1

2ème étape : piquer une petite épingle à nourrice pile dans une extrémité du cordon. L’épingle à nourrice doit être suffisamment petite pour rentrer dans le tube, c’est le genre d’épingles qu’on trouve sur l’étiquette de certains vêtements quand on les achète.

cordon2

3ème étape : rentrer l’épingle munie du cordon dans le tube, par l’extrémité de l’épingle qui ne s’ouvre pas.

cordon3

4ème étape : pousser l’épingle ! Au tout début, un dé à coudre peut aider à ne pas se faire mal aux doigts. Puis quand l’épingle est à l’intérieur du tube, avec une main (à droite sur la vidéo) j’empêche l’épingle de revenir en arrière, avec l’autre main (à gauche sur la vidéo) je tire le tissu du tube sur l’épingle. Puis avec la première main je pousse l’épingle.

Je sais, ça a l’air très lent sur la vidéo, vous allez croire qu’il ne se passe rien au début. Mais vous verrez qu’en une minute j’ai déjà fait un quart du travail !

cordon4

 

Et voilà, mon chausson est prêt à l’usage. Pour la pointe utilisée dans cet article, j’ai du inciser le tube pour permettre la sortie de mon épingle, impossible autrement (voir emplacement des ciseaux sur la photo ci-dessus). Les dégâts sont minimes, donc si ça vous arrive pas d’inquiétude ça ne ruinera pas vos pointes, et mieux vaut ça que racheter une paire toute neuve, non ?  Razz

 

Publié dans La danse classique en pratique | | 2 commentaires

A la rencontre d’une danseuse : Precious Adams

Precious Adams est une jeune danseuse américaine qui a fait partie des lauréats du Prix de Lausanne 2014.

Precious adams

Au prix de Lausanne :

Entraînement en studio :

Vous trouverez encore plus de photos et vidéos sur son site officiel www.preciousadams.com

Passez un bon week-end !

Publié dans Personnalités | | 3 commentaires