Travailler l’ouverture des hanches pendant l’été

La souplesse et la mobilité des hanches sont vraiment un incontournable pour toute personne qui pratique la danse classique. On ne vous demande pas d’avoir une ouverture incroyable pour danser en amateur (une « ouverture incroyable » c’est celle qui permet de plier les genoux en ouvrant ses cuisses complètement sur les côtés comme une grenouille!), mais on ne va pas se mentir, plus on en gagne plus les mouvements de danse deviennent plus faisables et esthétiquement plus flatteurs.

Alors je sais, c’est l’été, on ne prend pas de cours de danse, (d’ailleurs, que font les profs de danse pendant l’été je vous le demande ??? Wink ) et pour compenser ce manque j’ai trouvé une super alternative dans le yoga. Et particulièrement dans les cours en ligne d’Ariane de la chaîne YogaCoaching avec laquelle je me régale depuis plusieurs jours que je teste différentes vidéos.

Sur le sujet des hanches, plusieurs vidéos sont disponibles, aujourd’hui j’ai testé celle-ci et franchement j’ai ressenti un magnifique bien-être à la fin de la séance.

Matériel requis : aucun, à part votre serviette de plage !

Niveau : même si la vidéo est affichée « pour débutants », j’avoue que j’ai trouvé certains mouvements bien difficiles malgré ma condition physique plutôt pas mal  ROTFL

Connaissance du yoga : pas nécessaire, notez que la base de tout c’est la respiration : elle est régulière, constante, aucune apnée, et dès que possible elle est synchronisée au mouvement. Et détendez-vous sur la performance : le yoga n’a aucune vocation esthétique !

Limites : n’allez pas au seuil de douleur, ne forcer pas les étirements pour ne pas faire d’élongation (certains sont vraiment intenses donc si vous avez arrêté la danse en juin allez-y doucement).

Laissez-vous guider par les conseils de la coach?

 

 

Publié dans Technique et exercices | | 12 commentaires

Danser pendant les grandes vacances : à la maison !

Pas de cours de danse cet été ? Pour garder un peu d’entraînement, je vous conseille les cours vidéos de Kathryn Morgan : j’aime beaucoup le travail de cette danseuse professionnelle américaine reconvertie dans l’enseignement, c’est clair, précis et accessible.

Voici par exemple sa proposition de barre facile pour une reprise ou entretenir son niveau :

C’est en anglais, donc en même temps ça vous fera travailler l’oreille Wink Et si vraiment l’anglais vous dérange, je pense qu’il est possible de la suivre quand même puisque la danse se démontre en mouvement. Vous perdrez quelques conseils en route mais c’est déjà  bien.

Les exercices du milieu sont disponibles aussi, ainsi que d’autres cours plus avancé ou thématiques (équilibre, en-dehors…).

Et comme Kathryn est vraiment super organisée, elle propose ses vidéos en 2 formats : le format long avec toutes les explications, et le format court avec uniquement les exercices en musique à faire une fois que vous maîtrisez suffisamment une vidéo.

Alors, on va chausser ses demi-pointes, on attrape une chaise pour faire office de barre et on y va Wink

Donnez-moi votre opinion sur ces vidéos en commentaires svp, c’est important pour les autres lecteurs de savoir si ça vous a plu.

Et ensuite, allez explorer le reste de la chaîne Youtube de Kathryn, ça fourmille de choses intéressantes comme des tutos de maquillage (rubrique Stage Makeup Looks) ou des exercices de barre au sol pour la souplesse ou l’en-dehors (rubrique Workouts & Exercises).

Publié dans Actualité | | 17 commentaires

Savez-vous utiliser les pinces plates ?

J’ai une nouvelle à vous annoncer : la majorité d’entre nous utilise mal les pinces plates… Ca fait l’effet d’une bombe au début, on se dit « mais POURQUOI je n’y ai pas pensé avant? » Et pourtant une fois qu’on comprend, l’intérêt nous saute aux yeux…

La vérité la voilà : nous utilisons nos pinces plates dans le mauvais sens !

53a06ad72b3ed_-_cos-05-hairpin-de-5016518

Le côté ondulé va dessous : ces petites ondulations permettent de mieux tenir les cheveux. La partie lisse est celle qui va du côté visible.

C’est vrai que pour une coiffure très plaquée comme un chignon de spectacle, ces barrettes misent dans le sens habituel (vaguelettes en haut), et bien ça se voit : le petit bout rebique, pour peu qu’on aie besoin de nombreuses pinces pour fixer une frange, on a l’air d’un bébé hérisson.

Voilà, j’espère que cette nouvelle n’est pas trop dure à encaisser pour vous  Laugh La bonne idée, c’est finalement de faire comme on veut : pas la peine de révolutionner ses habitudes, c’est sans conséquences.

Ce que j’adore, c’est de se dire qu’on peut changer une habitude, même si « on a toujours fait pareil pendant des années »!!  Il suffit de se l’autoriser, de regarder les choses à l’envers, et de voir que… ça marche aussi ! Génial non ?

Et vous, saviez-vous que ces barrettes se portaient dans l’autre sens ? 

Publié dans La danse classique en pratique | | 12 commentaires

Ballroom Revue, le nouveau magazine sur la danse

ballroom revueBallroom Revue est un jeune magazine, trimestriel, qui traite de la danse sous toutes ses formes, tant classique, contemporaine, danses urbaines, danses de salon et bien plus. Des ouvertures sont faites aux autres domaines artistiques : photographie, vidéo, design pop culture… On peut dire que cette approche est très moderne, très « tendance ». L’éditorial n’a presque rien en commun avec les magazines sur la danse existant, comme Ballet 2000 ou Danser, Ballroom Revue trouve donc toute sa place dans le paysage culturel.

A découvrir en kiosque chaque trimestre (9,50€), ou en abonnement annuel, et sur le web : Ballroom Revue.net. Les anciens numéros peuvent être commandés en ligne.

 

Publié dans Actualité | | Un commentaire

Spectateur, mode d’emploi

Si vous lisez cet article, c’est que vous vous intéressez à la danse, donc probablement à l’art en général, et au spectacle. Peut-être avez-vous la chance d’aller voir des spectacles, occasionnellement ou régulièrement ?

Mes récentes sorties m’ont inspirées cet article.

Car j’ai été choquée du comportement de nombreux spectateurs : à la fin d’un spectacle très réussi, après avoir passé un excellent moment, que font-ils ? Ils n’applaudissent pas. Ils restent vautrés dans leur fauteuil comme devant leur télé.

D’autres applaudissent mollement du bout des doigts, sans bruit.

Ça me pose un problème !! Assister à un spectacle n’est pas un acte passif, ce n’est pas comme regarder une émission de télé. Un spectacle est un échange entre le public et le ou les artistes. L’artiste sur scène sent très bien si le public est avec lui ou pas. Pour que l’artiste partage généreusement son art, pour nous emporter, il a besoin de sentir qu’on est là, présents, actifs. Rien n’est plus dur qu’une salle amorphe ! Comment donner quand on n’a rien en face ?

On appelle ça le spectacle vivant. Soyez vivant, sinon restez dans le bac à légumes.

Alors si vous aimez un spectacle, soyez généreux vous aussi, montrer votre appréciation. Ne soyez pas un légume, quand on assiste à un spectacle il faut accepter de se laisser embarquer par son imaginaire : si on reste extérieur à ce qui se passe sur scène, comme un simple témoin qui se place en juge dans une simple dualité « j’aime, j’aime pas » à la Facebook … c’est juste affreux, vous ne trouvez-pas ?

Parce que le spectacle n’est pas un produit de consommation.

Si vous avez l’expérience de la scène en tant que danseur / danseuse amateur, vous savez ce que c’est d’être applaudi(e) ou pas, alors vous pouvez expliquer à vos proches coincés de l’applaudissement à quel point c’est dur de sentir une salle sans réaction. Vous pouvez ainsi planter une petite graine de respect autour de vous, qui se multipliera peut-être, on ne sait jamais  Peace

Publié dans Actualité | 3 commentaires