Ce week-end, essayez les pointes Gaynor Minden avec 2 danseurs de l’Opéra de Paris

Pointes Gaynor Minden

Pointes Gaynor Minden

Le magasin parisien Cas Danse nous offre cette super opportunité : vendredi 17 et samedi 18, on pourra venir découvrir les pointes Gaynor Minden, les essayer et bénéficier des conseils de deux danseurs de l’Opéra de Paris : Sylvie Guillaumin et Michel Mesnier (*).

Où ? 16 rue de Chateaudun, 75009 Paris

Quand ? Vendredi 17 septembre de 16h à 20h et Samedi 18 septembre de 10h30 à 16h. Entrée libre.

Le truc en plus : une paire de collants offerte pour toute paire achetée.

Pour en savoir plus sur les pointes Gaynor Minden, voici un article que j’avais écrit en 2008 :

« Les pointes de la marque Gaynor Minden font doucement leur apparition en France. Cette marque d’origine américaine n’a rien à voir avec les pointes traditionnelles, et elle risque de mettre du temps à faire sa place en France où ne ne sommes pas aussi avancés, il faut l’avouer. On fait plutôt confiance aux bonnes vieilles méthodes et pourquoi changer ce qu’on fait depuis des décennies ? Bon bref je me moque, c’est facile Smile

De plus en plus de professionnelles sont séduites par ces pointes. Je suis allée lire les opinions sur ces chaussons sur des forums américains (je ne les ai jamais essayées), et l’argument qui ressort le plus est le fameux « Why suffer », autrement dit pourquoi souffrir ? Mhh, en France on a encore du mal avec ce concept, dans l’imaginaire collectif les pointes ça doit faire mal et il faut souffrir pour danser !

Mais qu’ont-elles de si spécial ? …
En fait elles sont fabriquées dans des matériaux innovants qui résistent à l’usure. La semelle est pré-cambrée et ne s’abime pas avec le temps, elle garde toujours la même forme. Quand on achète une paire, il faut donc la prendre, non pas un peu trop dure comme avec les pointes habituelles, mais pile de la dureté souhaitée à l’usage. La conception même du chausson fait qu’elles sont immédiatement confortables, elles ont même un embout en mousse pré-intégré dans le boitîer.

Autre particularité, il n’y a pas une gamme déclinée en plusieurs modèles. Il n’y a qu’un modèle Gaynor Minden, que l’on peut entièrement customiser : taille, largeur, hauteur de boite, longueur d’empeigne, dureté, hauteur de talon… l’idée est de se rapprocher de pointes sur mesure.

Alors si la semelle est increvable, faut-il quand même renouveler ses pointes ? En fait oui, mais moins souvent. Le problème est que si la semelle ne bouge pas, le boitier lui peu s’user et particulièrement la plateforme. Il faut donc les changer de temps en temps. »

Liens :

La boutique Cas Danse

Le site officiel de Gaynor Minden

(*) Sylvie Guillaumin et Michel Mesnier sont les fondateurs de la marque Harmonie Knitwear. Aujourd’hui, Sylvie est designer pour Gaynor Minden et démontre régulièrement les bénéfices de ces chaussons de pointes.

Ces articles devraient vous intéresser :

Ce contenu a été publié dans Actualité. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

8 réponses à Ce week-end, essayez les pointes Gaynor Minden avec 2 danseurs de l’Opéra de Paris

  1. @ugustine dit :

    je veux bien aller mais je suis au Canada Frown

  2. emma dit :

    c’est bien la danse au canada ???

  3. hinda dit :

    moi je suis en france c’est bien aussi

  4. cmpointes dit :

    je suis aussi en France mais je pouvais pas y aller

  5. emma dit :

    quellqu’un peu m’indiquer le prix =S

  6. Floo dit :

    Le prix est d’environ 110 euros ! Bonne chance… Wink

  7. yasmine dit :

    wowwwwwwwww quw jaimerais avoir ces pointtes !! ca a l’air trop bien!moi j’utilise bloch serenade.

  8. Ambre dit :

    Je fait pas encore de pointe mais c’est vraiment chère!!!

Laisser un commentaire