Nouveauté shopping : la ligne Studio chez Oysho

Avec le printemps j’ai des envies de shopping Grin Et comme mon portefeuille n’est pas très rempli, disons que je passe plus de temps à mater sur Internet qu’à vraiment acheter ! Cette nuit je passais chez Oysho et j’y ai trouvé une collection « Studio », des vêtements pour toute forme de danse ou autre pratique corporelle comme le Pilates, le yoga, la barre à terre etc…

Contrairement à ce qu’on trouve dans beaucoup de marques d’articles de danse, ici certains modèles peuvent aller aux vraies femmes, nous donner un look tendance et moderne dans le studio. Ni pour petite fille, ni pour pro du fitness, un juste équilibre entre activité physique et féminité, j’adore.

J’ai repéré principalement ces modèles, à porter avec un justaucorps ou un débardeur pour éviter le bidon à l’air Wink

T-shirt : 16,99€

Jupe-short courte irisée : 27,99€

Jupette asymétrique en voile noir : 22,99€

Brassière irisée : 22,99€

T-shirt noir épaules nues : 39,99€

Short noir effet plissé : 27,99€

Toute la collection OYSHO STUDIO à découvrir en cliquant ici ou en magasin (généralement ils sont dans les centres commerciaux des grandes villes).

PS : ce n’est pas de la publicité cachée, je ne reçois rien en échange de cet article ! Je ne fais que partager un coup de coeur. Les articles publicitaires existent sur Passion Ballet, le cas échéant cela vous est toujours précisé. 

Publié dans Shopping danse | | Un commentaire

Les pointes Bloch en 2015 – épisode 1

Les marques de pointes évoluent et c’est bien. Voici les pointes qui sont actuellement au catalogue de la marque BLOCH.

La pointe Hannah :

Déjà évoquée ici, c’est une pointe plutôt souple qui semble idéale pour débuter.

La pointe Amelie Soft :

Semelle relativement souple et légèrement incurvée – facilite l’apprentissage de la montée sur pointe et le travail de déroulé du pied. La colle utilisée pour durcir la semelle et la boîte permet au chausson de se modeler rapidement à la forme du pied de la danseuse.
Empeigne légèrement en V de hauteur moyenne – soutient le pied et l’aide à trouver sa stabilité sur pointe, tout en facilitant le passage par la demi-pointe.
Plateforme large – offre une bonne stabilité une fois sur pointe.
Boîte fuselée et légèrement inclinée – soutient les orteils latéralement et les aide à adopter un alignement correct ; la boîte fuselée confère une belle ligne au pied.
Côtés élevés – soutiennent le pied et l’aident à trouver sa stabilité sur pointe.
Cordon de serrage en élastique – permet un bon ajustement du chausson.

La pointe  Triomphe :

Semelle dure – soutient le pied une fois sur pointe et permet de renforcer la musculature du pied ; ces caractéristiques font de la pointe Triomphe un très bon chausson de travail.
Empeigne légèrement en V de hauteur moyenne – aide le pied à trouver sa stabilité sur pointe et facilite le passage par la demi-pointe.
Boîte fine et plateforme fuselée – flattent la ligne de la jambe.
Côtés et talon élevés – offrent un bon maintien du pied.
Embout en mousse collé à l’intérieur de la plateforme – protège le pied du contact direct avec le sol et absorbe les éventuels chocs.

La pointe Bloch Serenade et Serenade strong :

Semelle rigide – soutient le pied au niveau du métatarse, ce qui permet à la danseuse de ne pas passer par-dessus sa pointe. Ces caractéristiques en font un chausson particulièrement recommandé pour les danseuses ayant un fort cou-de-pied et une cheville solide. Ce modèle est proposé avec deux duretés de semelle : normale et strong.
Plateforme oblongue et empeigne de hauteur moyenne – soutiennent les orteils latéralement et facilitent un bon alignement du pied.
Talon étroit – évite au pied de glisser dans le chausson et au tissu de plisser.

Voici pour les 4 premiers modèles. 4 autres modèles à découvrir demain dans un nouvel article !

logoblochMerci au magasin Bloch Paris pour les photos et descriptifs précis de ces chaussons.

 

Publié dans Les pointes | | 2 commentaires

Savez-vous utiliser les pinces plates ?

J’ai une nouvelle à vous annoncer : la majorité d’entre nous utilise mal les pinces plates… Ca fait l’effet d’une bombe au début, on se dit « mais POURQUOI je n’y ai pas pensé avant? » Et pourtant une fois qu’on comprend, l’intérêt nous saute aux yeux…

La vérité la voilà : nous utilisons nos pinces plates dans le mauvais sens !

53a06ad72b3ed_-_cos-05-hairpin-de-5016518

Le côté ondulé va dessous : ces petites ondulations permettent de mieux tenir les cheveux. La partie lisse est celle qui va du côté visible.

C’est vrai que pour une coiffure très plaquée comme un chignon de spectacle, ces barrettes misent dans le sens habituel (vaguelettes en haut), et bien ça se voit : le petit bout rebique, pour peu qu’on aie besoin de nombreuses pinces pour fixer une frange, on a l’air d’un bébé hérisson.

Voilà, j’espère que cette nouvelle n’est pas trop dure à encaisser pour vous  Laugh La bonne idée, c’est finalement de faire comme on veut : pas la peine de révolutionner ses habitudes, c’est sans conséquences.

Ce que j’adore, c’est de se dire qu’on peut changer une habitude, même si « on a toujours fait pareil pendant des années »!!  Il suffit de se l’autoriser, de regarder les choses à l’envers, et de voir que… ça marche aussi ! Génial non ?

Et vous, saviez-vous que ces barrettes se portaient dans l’autre sens ? 

Publié dans La danse classique en pratique | | 12 commentaires

Ballroom Revue, le nouveau magazine sur la danse

ballroom revueBallroom Revue est un jeune magazine, trimestriel, qui traite de la danse sous toutes ses formes, tant classique, contemporaine, danses urbaines, danses de salon et bien plus. Des ouvertures sont faites aux autres domaines artistiques : photographie, vidéo, design pop culture… On peut dire que cette approche est très moderne, très « tendance ». L’éditorial n’a presque rien en commun avec les magazines sur la danse existant, comme Ballet 2000 ou Danser, Ballroom Revue trouve donc toute sa place dans le paysage culturel.

A découvrir en kiosque chaque trimestre (9,50€), ou en abonnement annuel, et sur le web : Ballroom Revue.net. Les anciens numéros peuvent être commandés en ligne.

 

Publié dans Actualité | | Un commentaire

Spectateur, mode d’emploi

Si vous lisez cet article, c’est que vous vous intéressez à la danse, donc probablement à l’art en général, et au spectacle. Peut-être avez-vous la chance d’aller voir des spectacles, occasionnellement ou régulièrement ?

Mes récentes sorties m’ont inspirées cet article.

Car j’ai été choquée du comportement de nombreux spectateurs : à la fin d’un spectacle très réussi, après avoir passé un excellent moment, que font-ils ? Ils n’applaudissent pas. Ils restent vautrés dans leur fauteuil comme devant leur télé.

D’autres applaudissent mollement du bout des doigts, sans bruit.

Ça me pose un problème !! Assister à un spectacle n’est pas un acte passif, ce n’est pas comme regarder une émission de télé. Un spectacle est un échange entre le public et le ou les artistes. L’artiste sur scène sent très bien si le public est avec lui ou pas. Pour que l’artiste partage généreusement son art, pour nous emporter, il a besoin de sentir qu’on est là, présents, actifs. Rien n’est plus dur qu’une salle amorphe ! Comment donner quand on n’a rien en face ?

On appelle ça le spectacle vivant. Soyez vivant, sinon restez dans le bac à légumes.

Alors si vous aimez un spectacle, soyez généreux vous aussi, montrer votre appréciation. Ne soyez pas un légume, quand on assiste à un spectacle il faut accepter de se laisser embarquer par son imaginaire : si on reste extérieur à ce qui se passe sur scène, comme un simple témoin qui se place en juge dans une simple dualité « j’aime, j’aime pas » à la Facebook … c’est juste affreux, vous ne trouvez-pas ?

Parce que le spectacle n’est pas un produit de consommation.

Si vous avez l’expérience de la scène en tant que danseur / danseuse amateur, vous savez ce que c’est d’être applaudi(e) ou pas, alors vous pouvez expliquer à vos proches coincés de l’applaudissement à quel point c’est dur de sentir une salle sans réaction. Vous pouvez ainsi planter une petite graine de respect autour de vous, qui se multipliera peut-être, on ne sait jamais  Peace

Publié dans Actualité | 3 commentaires