Spectateur, mode d’emploi

Si vous lisez cet article, c’est que vous vous intéressez à la danse, donc probablement à l’art en général, et au spectacle. Peut-être avez-vous la chance d’aller voir des spectacles, occasionnellement ou régulièrement ?

Mes récentes sorties m’ont inspirées cet article.

Car j’ai été choquée du comportement de nombreux spectateurs : à la fin d’un spectacle très réussi, après avoir passé un excellent moment, que font-ils ? Ils n’applaudissent pas. Ils restent vautrés dans leur fauteuil comme devant leur télé.

D’autres applaudissent mollement du bout des doigts, sans bruit.

Ça me pose un problème !! Assister à un spectacle n’est pas un acte passif, ce n’est pas comme regarder une émission de télé. Un spectacle est un échange entre le public et le ou les artistes. L’artiste sur scène sent très bien si le public est avec lui ou pas. Pour que l’artiste partage généreusement son art, pour nous emporter, il a besoin de sentir qu’on est là, présents, actifs. Rien n’est plus dur qu’une salle amorphe ! Comment donner quand on n’a rien en face ?

On appelle ça le spectacle vivant. Soyez vivant, sinon restez dans le bac à légumes.

Alors si vous aimez un spectacle, soyez généreux vous aussi, montrer votre appréciation. Ne soyez pas un légume, quand on assiste à un spectacle il faut accepter de se laisser embarquer par son imaginaire : si on reste extérieur à ce qui se passe sur scène, comme un simple témoin qui se place en juge dans une simple dualité « j’aime, j’aime pas » à la Facebook … c’est juste affreux, vous ne trouvez-pas ?

Parce que le spectacle n’est pas un produit de consommation.

Si vous avez l’expérience de la scène en tant que danseur / danseuse amateur, vous savez ce que c’est d’être applaudi(e) ou pas, alors vous pouvez expliquer à vos proches coincés de l’applaudissement à quel point c’est dur de sentir une salle sans réaction. Vous pouvez ainsi planter une petite graine de respect autour de vous, qui se multipliera peut-être, on ne sait jamais  Peace

Ces articles devraient vous intéresser :

Ce contenu a été publié dans Actualité. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Spectateur, mode d’emploi

  1. Deedee dit :

    C’est dommage Lylie! Dans ma ville, la danse est un art (et un sport) très apprécié et chaque fois que je vais voir un spectacle, il y a beaucoup d’applaudissements pendant et à la fin. Mais c’est vrai que je vois toujours des personnes qui n’applaudissent pas et sont sur leur portable, mais c’est rare.

  2. shamalow dit :

    Le choc des cultures…

    Tout d’abord, une note positive au nouveau bandeau, et plus exactement au titre, qui se détache bien.

    J’ai tendance à ne pas applaudir spontanément, pour la simple raison que je suis encore sur un nuage, pas dans le corps. A la fin d’un spectacle ou d’un film qui m’a enchanté, je n’ai pas pour pulsion spontanée de vouloir me lever, applaudir chaudement, sauter en l’air, agiter les bras. J’ai encore la tête dans le spectacle, je place encore, je suis encore dans le même état que durant le spectacle/film. Quand j’ai passé un bon moment au ciné ou dans un show, j’aime rester seul, dans la salle qui s’est vidée, dans le silence, avec le générique qui défile, surtout quand le décor est agréable.
    Je me force à appplaudir, parce que je suis conscient que c’est important pour les artistes, parce que, quelque part, ça fait partie du jeu, du contrat moral. Pour faire claquer mes mains, je dois me faire violence, comme me sortir brutalement d’un rêve.
    L’appréciation d’un spectacle/film se mesure aussi ou surtout au nombre de ticket vendu, à la critique qui se fait de bouche à oreille ou dans la presse, à la durée pendant laquelle le spectacle se joue. On pourrait éduquer les gens à applaudir comme des soldats à chaque spectacle/film,comme dans les régimes totalitaires, sans pour autant que le spectacle soit apprécié ou ait du sccès dans le temps.

    Ayez donc conscience de cela, artistes: si tous les spectateurs n’applaudissent pas, s’ils le font mollement, c’est peut-être aussi parce qu’ils ont passé un superbe moment avec vous, parce qu’ils auraient aimé que le spectacle dure plus longtemps.
    Certaines personnes sont réservées, d’autres expansives, et pas forcément dans les mêmes circonstances.

  3. Coyou dit :

    Les spectateurs qui n’applaudissent pas c’est juste extrêmement frustrant , l’année dernière seul deux groupes n’ont pas eu le droit d’être applaudis et j’avais juste envie de partir de la scène et de ne plus jamais danser. Quand on donne en général on aime recevoir ….

Laisser un commentaire