Aperçu de la collection de prêt-à-porter Repetto

Dans quelques jours, Repetto commercialisera sa première gamme de prêt-à-porter pour femmes. Elle sera le 28 novembre sur Internet et le 5 décembre en boutique. Les photos ont été dévoilées, je ne résiste pas au plaisir de les partager avec vous ! La styliste Emilie Luc-Duc a fait un travail inspiré de la danse, et le résultat est vraiment enchanteur. La vingtaine de pièce de la collection montre un travail tout en finesse, des coupes travaillées, originales, classes, féminines : je rêverai de porter une de ces jolies robes !

Les prix se positionnent dans la catégorie luxe, puisqu’une silhouette (robe ou haut + bas) coûtera entre 200 et 450 euros tout de même.

Toutes les photos et les prix sur le site Elle.fr.

Alors, qu’en pensez-vous ?

Ces articles devraient vous intéresser :

Ce contenu a été publié dans Shopping danse, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

15 réponses à Aperçu de la collection de prêt-à-porter Repetto

  1. cloclo-tite-danseuse dit :

    J’aime bien Smile
    Mais voir un débardeur à 120€, ça fait tout de suit moins envie.

  2. Claire dit :

    Petite précision : le modèle est Juliette Gernez, Coryphée dans le Corps de ballet de l’Opéra de Paris. Blush
    Ces robes me font envie….dommage que le prix soit si prohibitif !

  3. visiteur dit :

    Vu en photo, bof.
    cette tenue est pas mal, dans l’esprit année 50 plus que ballerine, mais le rouge pas à mon goût: http://www.passionballet.com/wp-content/uploads/2012/11/repetto_10.png
    cette robe rouge n’est pas vilaine, mais ce rouge… http://www.passionballet.com/wp-content/uploads/2012/11/b531.jpg
    Celle-là, si je ne regarde que la jupe et les ballerines avec les jambes fines, ça va, mais le dessus n’est pas terrible: http://www.passionballet.com/wp-content/uploads/2012/11/repetto_model_05_26988949_north_545x.jpg
    Vous avez sans doute aussi bien ou mieux ailleurs, et pour moins cher. En allant dans une magasin de cette marque, vous vous payez une identité.

  4. Flora dit :

    Je suis un peu déçue pour ma part, je m’attendais à plus de tulle, plus de voilages, etc. Certains jupes sont cependant très belles et réussies !

  5. AP dit :

    Je trouve qu’on s’éloigne pas mal de la danse. Les prix sont très très exagérés et on trouve nettement moins cher ailleurs. Je trouve cette collection assez fade et pas mal de tenues font davantage « Marie-Chantal » que danseuse… Repetto ça ne devient plus que du marketing…

    • Lylie dit :

      Le marketing n’est pas diabolique Smile Toute entreprise fait du marketing. Le but de la collection n’est pas d’habiller des danseuses… Les vêtements sont seulement « inspirés » de l’univers de la danse.

      A ceux qui disent qu’on trouve mieux/pareil pour moins cher ailleurs, oui mais comprenez qu’il y a une différence entre une robe H&M à 15 euros qui tiendra deux lavages, qui a été fabriquée en Chine dans des conditions qui ne respectent ni l’homme ni l’environnement ; et une robe fabriquée par une entreprise qui a le mérite d’avoir encore des usines en France. Le haut-de-gamme n’est pas un ennemi ni un tabou, il fait vivre beaucoup de monde en France.

      • Evgenia dit :

        Repetto aussi a cédé aux sirènes de la délocalisation Frown : maintenant, seules les pointes sont encore fabriquées en France, le reste est fait en Tunisie (et les prix n’ont pas baissé pour autant…)! Je suppose que ce sera la même chose pour cette collection de prêt à porter. Pour faire la différence par rapport aux concurrents, il faut regarder la coupe et la qualité des tissus, et là, il y a parfois des grosses différences d’une marque à l’autre…

        • Lylie dit :

          C’est pour ca que je ne dis pas que les vêtements seront made in france Smile a priori c’est plutôt en Tunisie, mais ils ont malgré tout une usine en France et ça mérite d’être mentionné, puisque pointes ou vêtements, ça reste la même société.

      • AP dit :

        Le marketing n’est pas un mal en soi, sauf quand on paye une image. Je ne pensais pas à H&M pour dire qu’il y avait moins cher ailleurs, inutile de caricaturer mes propos. On trouve des fabricants citoyens et « propres » qui ne font pas une marge de luxe. Et comme cela a été dit, seulement les pointes et les ballerines sont faites en France (ainsi qu’une partie de cette collection). Si Repetto continue les articles de danse, c’est uniquement pour l’image (et c’est le pdg qui le dit). Pareil, le made in France, ça fait vendre. Quant à l’inspiration du monde de la danse est est en effet très libre mais surtout très lointaine même si il ne s’agissait pas de tomber dans la caricature avec du tulle rose partout.

        • Lylie dit :

          Je vous trouve bien négatifs. Probablement que le rayon danse de Repetto rapporte moins que la chaussure et la maroquinerie, ça ne veut pas dire pour autant qu’ils s’en fichent et qu’ils font n’importe quoi, leurs produits restent très beaux et leurs pointes sont appréciées de milliers de danseuses.
          Le made in France est une nécessité. Pour vous c’est une mode, je vois pas en quoi mais chacun pense (et consomme) ce qu’il veut.

          Moi j’aime les belles choses, Repetto fait de belles choses. Ceux qui ont l’argent pour se faire plaisir avec ont de la chance, c’est bien. Qu’ils continuent surtout Laugh Et tant pis pour les grincheux Grin

          Vous critiquez Repetto sur leur marge, ça s’appelle un positionnement marketing. Pourquoi pas ? Toute la mode consiste en ça : le marché de l’offre et de la demande. Pas de mal à ça. Si on ne valide pas, on ne va pas chez Repetto, ni chez Levis, ni chez Diesel, ni chez Ikks etc etc… Et encore moins dans les magasins de produits de beauté qui margent comme des porcs pour le coup Grin

          Enfin je lâche l’affaire, je vous sens mal embouché sur Repetto, c’est pas grave, moi aussi y’a des marques que je n’aime pas !

      • Agatha dit :

        Je suis daccore
        Bien dit

  6. AP dit :

    Ah, non je ne voulais pas sembler grincheuse. J’apprécie beaucoup repetto pour ses chaussons de danses et parfois des justaucorps. J’étais curieuse de voir cette collection et j’ai été très déçue (bon c’est pas plus mal vu les prix^^). Je déplore en effet un manque de créativité pour les affaires de danse (toujours ces mêmes justos à petites côtes..) alors que ponctuellement ils sortent de supers justos. Une baisse flagrante de qualité pour les collants et des prix parfois injustifiés (cf. un sac pour tutu tout ce qui a de plus austère est à 70 euros chez eux…). On peut aimer une marque mais critiquer, on est pas obligés de tout aimer non plus Razz
    Le made in France c’est très bien mais c’est domage que beaucoup de fabricants ne le font que pour l’image. De même, vous seriez sans doute surprise de la définition de made in France. http://www.rue89.com/rue89-eco/2011/12/18/made-france-une-fausse-bonne-idee-227616

  7. Saltatrix dit :

    OMG ce qu’elle est belle cette collection *o*
    C’est sûr qu’avec de tels prix, repetto vise une certaine clientelle, mais comment ne pas rêver devant de telles tenues? Shock

Laisser un commentaire