la-pointe-numero-2-sansha1

Test : La Pointe Numéro 2 de Sansha

Ce mois-ci je teste pour vous La Pointe N°2 de chez Sansha. La Pointe est une gamme complète de chaussons,  numérotés de 1 à 6 (sauf que curieusement il n’y a pas de n°4…)

1/ Le look :

Un aspect impeccable pour ces pointes : j’aime beaucoup la semelle extérieure avec ses impressions dorées, sa couronne et ses dessins en arabesques ainsi que les plis du satin absolument nickels et bien plats.

la-pointe-numero-2-sansha1

Le satin a une teinte plus rosée que chez Bloch ou Freed, qui tirent sur le jaune/orangé, et il est un peu plus foncé que les Grishko. On reste très loin du rose bonbon, aucun souci.

Ces pointes sont livrées avec un élastique pré-cousu d’un seul côté.

2/ Principales caractéristiques :

La plateforme est vraiment large, très plate et carrée : idéale pour les danseuses qui ont besoin de beaucoup de stabilité en pointe. Voir photo : chez Bloch la plateforme est plus ronde, donc plus esthétique, mais aussi moins stable : « On ne peut pas tout avoir, ma bonne dame ! »

la-pointe-numero-2-sansha4

Différence de couleur et différence de plateforme mises en évidence

Le cordon de serrage est élastique.

L’empeigne est en V et de hauteur moyenne : 1 petit centimètre plus basse que les Bloch.

Un coussinet de mousse est collé sous le talon, c’est la première fois que je vois ça dans des pointes. De plus, le boitier est doublé d’une fine couche de mousse et la semelle intérieure est très douce, ce qui fait qu’il est très agréable de chausser ces pointes. Les danseuses qui ne portent pas d’embouts apprécieront.

la-pointe-numero-2-sansha2

Voyez le coussinet de mousse à l’arrière

Le boitier est de forme plutôt carrée. Je ne pense pas qu’il plaise aux pieds de type égyptien.

Le talon est bas, c’est à dire peu emboîtant et adapté aux talons fins.

Comme souvent chez Sansha, ces pointes sont ultra silencieuses. J’ai pu les utiliser sur mon parquet, chose que je m’interdis habituellement pour ne pas fâcher mes voisins du dessous !

3/ La semelle :

La semelle est de longueur 4/5 : le cambrion s’arrête juste avant le talon (voir photo). Pour simplifier, c’est à peine plus qu’une semelle 3/4.

la-pointe-numero-2-sansha3

Semelle 4/5 qui s’arrête au niveau du pli sur la photo

L’avantage d’une semelle 4/5, c’est d’éviter que la semelle se casse en son milieu, ce qui donnerait un pied en banane, et ça améliore la longévité des chaussons.

L’inconvénient, c’est que le 4/5, comme le 3/4 ne va pas à tous les types de pied (cliquez pour comprendre pourquoi) : c’est à éviter pour les danseuses qui ont des pieds peu voûtés comme moi. Ces modèles nous empêchent de monter complètement sur nos pointes et retiennent nos petits cou-de-pied en arrière. Attention : je ne dis pas que c’est un défaut de ces chaussons, seulement il faut savoir les adopter avec discernement (et si besoin, regarder du côté de La Pointe N°1).

La dureté :

Semelle annoncée « dure » dans le catalogue : pas tant que ça honnêtement, elles sont comparables aux Grishko 2007 Pro en semelle souple ou aux Bloch Axiom, pas plus.

4/ La taille :

J’ai pris une taille 10 pour mon 39 en pointure de ville. Ça me permet de porter La Pointe N°2 avec des embouts en silicone. (Attention car dans le guide des tailles, un 10 Sansha est un 40 en taille européenne. Vous me suivez ?)

5/ Le prix :

59,90 € : dans la moyenne du marché.

Où les essayer : Chez Sansha, 52 rue de Clichy, 75009 Paris.

6/ Problèmes et améliorations possibles :

  • Avant de porter ces pointes, je les ai préparées comme à mon habitude : en malaxant la semelle là où je souhaite qu’elle plie sous ma voûte. Or, sans forcer, les clous avant se sont déboîtés immédiatement. Allez-y très doucement ou tout simplement… ne faites pas comme moi !
  • On aimerait des cordons de serrage qui sortent du côté du chausson, et non sur le dessus du pied : ça fait un mal de chien à cet endroit là, toutes les danseuses vous le diront. Gaynor Minden a adopté cette technique depuis longtemps, comme quoi c’est possible Wink Une suggestion gratuite qui s’adresse à tous les fabricants de pointes.
  • Pourquoi les fiches du site internet sont-elles en anglais ?
  • La suggestion totalement personnelle : donnez-moi ces mêmes pointes en semelle 3/5 et je serai comblée ! C’est vrai quoi, pensez qu’il y a des milliers de danseuses amateurs qui ont comme moi un pied vraiment… moyen, et qu’on aimerait bien le mettre en valeur quand même… La mode actuelle est de nous vendre des semelles pré-cambrées de longueur 3/4 (ou 4/5), ça part d’un bon sentiment (je crois?) mais ça a l’effet inverse sur nos pieds…

7/ Conclusion :

J’ai apprécié les finitions de ces chaussons, leur grand confort et leur silence. Si votre pied répond aux critères de ces chaussons, vous les apprécierez sans le moindre doute. Sinon, la gamme La Pointe comporte 5 modèles différents avec des variantes de forme et de dureté, tout en gardant ce chaussant doux doublé de mousse, et très silencieux. Peut-être y trouverez vous votre bonheur. Je trouve que ça mérite d’essayer.

 

Alors, êtes-vous tentée ? Pour celles qui les connaissent, qu’en pensez-vous ?

Ces articles devraient vous intéresser :

18 réponses
  1. Sansha France
    Sansha France dit :

    Bonjour et merci pour ces commentaires,

    Nous les notons et les prenons en compte, il n’est pas dit que certains n’influeront pas les futures évolutions de ces chaussons !

    Relativement aux clous, il semble que ce soit dût au fait qu’ils sont prévus pour un effort latéral (mouvements naturels du pied) et que cette méthode pour briser ces pointes – méthode dont habituellement nos clients nous indiquent ne pas avoir besoin avec ce modèle – les contraigne différemment.

    Je demande au créateur de ces chaussons, Mr Duval, de m’expliquer tout cela et je ne manquerais pas de vous apporter une réponse.

    Bonne journée

    Fred

    • Lylie
      Lylie dit :

      Bonjour Fred,

      il faut que vos équipes comprennent qu’il faut être plus « pédagogue » avec vos clients. Quand on vient d’une autre marque et qu’on utilise une façon de casser ses pointes qu’on a affiné pendant 5 ou 10 ans pour convenir à ses propres petits petons, vous comprenez qu’on n’a aucune raison de faire autrement ? Dans ce cas, il faut peut-être envisager de livrer les pointes qui ont des besoins spécifiques comme celui-ci avec un petit livret explicatif ?

      Personnellement dans le cadre du test, comme la semelle 4/5 ne me va pas, j’étais obligée d’assouplir la semelle à un autre endroit pour pouvoir les porter Grin

      Le fait d’être transparent avec le client est une suggestion qu’on peut formuler à presque tous les fabricants de pointes. Les gammes sont opaques, les fiches produits sont incomplètes, voir pas traduites ou mal traduites (au traducteur automatique), les photos sous un seul angle (certains fabricants fournissent même des photos très retouchées, et pire utilisent une même photo pour illustrer leurs différents modèles). Nous on veut une information claire et concrète : nos pointes ne sont pas des objets de collections, en quelques heures elles finissent noires et puantes au fond d’un sac donc on se fiche un peu d’acheter un « bel objet » Wink

      Dans mon article j’ai pris des photos avec mon appareil grand public sur un fond de tissu noir, avec les moyens du bord : ce ne sont pas des photos professionnelles on est bien d’accord, mais je me suis attachée à montrer les petits détails qui font la différence : la couleur, la forme, la mousse, l’élastique… Que des choses indétectables sur la photo du catalogue.

      Je parle pour moi, il serait intéressant que les lecteurs / lectrices réagissent un peu ? Allez-y dites-nous ce que vous pensez Announce

  2. Deedee
    Deedee dit :

    éje suis d’accord que quand on achète des chaussons, les vendeurs ne nous expliquent pas vraiment ce qu’il faut faire. C’est nous, l’acheteur, qui doit poser des questions, mais quand on commence tout juste la danse, c’est important d’être renseigné dès le début pour éviter les erreurs d’achat ou le mauvais entretien des chaussons. Une chance qu’il existe des sites comme celui-ci et des forums pour avoir des conseils!

  3. Solenn
    Solenn dit :

    personnellement, je verrai bien un petit livret car on n’a pas toujours le temps d’aller sur un micro-site, mais une description de la pointe plus « fournie » si on les achète par internet ne serai pas mal non plus (histoire de ne pas acheter des pointes qui n’iront pas).
    joyeuse pâques! Chick

  4. Chloé
    Chloé dit :

    Concernant Sansha, je trouve que la description de vos pointes n’est jamais assez précise. Il est indispensable de savoir que tel ou tel modèle convient à un pied égyptien, carré ou grec.. (tout comme le fait, déjà évoqué précédemment, que certaines descriptions sont en anglais, parfois moitié français moitié anglais sur le site…cela ne fait pas très sérieux je pense).

    Par ailleurs, j’aimerais savoir où sont fabriquées les pointes de la gamme « La Pointe N°x » ? En Chine comme le reste des Sansha ou par le maker M. Duval en France ?
    Merci par avance!

  5. Sansha France
    Sansha France dit :

    Bonjour Chloé et merci pour vos messages,

    Nous refondons totalement notre site internet, ces soucis de traduction, dont nous avons absolument conscience, vont disparaître d’eux mêmes sous peu. L’amélioration d’un site internet, comme vous le savez sans doute, est un travail quotidien, souvent peu visible et de fond.

    Merci pour avoir posté le lien vers les N° 4 … Elles n’étaient pas en ligne simplement car en rupture de stock, dans notre entrepôt du Havre, au moment de la rédaction de l’article (et donc non affiché sur le site de vad).

    Les pointes de la gamme « La Pointe », dessinées par Franck Raoul Duval – le fondateur de la marque Sansha – sont cousues en Chine. La gamme KH Martin est fabriquée en Hongrie. Nos articles ne sont pas « tous » faits en Asie d’ailleurs, tout dépend du modèle dont vous parlez. Enfin, je pense important de préciser que toutes nos expéditions, pour la zone EMEA sont réalisées depuis la France, depuis Le Havre pour être précis.

    Je vous invite à aller jeter un oeil aux photos de nos ateliers de fabrication sur http://on.fb.me/1lnEU9H.

    Enfin, tenter de considérer que tel modèle de pointe est adapté à tel type de pied et non à tel type me semble bien compliqué. Nous avons pris, chez Sansha, la position de travailler en largeur & dureté uniquement ; Vous le savez, chaque pied est différent, rien ne remplacera jamais l’essai en boutique d’un nouveau modèle de pointes, même la fiche produit la plus détaillée.

    Merci encore pour votre message et votre fidélité à Sansha,

    A Bientôt,

    Fred

    • Chloé
      Chloé dit :

      Depuis un an toujours pas de changement dans le site. Cela m’empêche de commander au final !
      Engagez-moi en tant que traductrice et marketeuse ! (Ca serait mon rêve)
      Du moins faites quelques choses au site « eu » pour nous les français s’il vous plait !

      Amicalement,

  6. Maureen
    Maureen dit :

    Bonjour Blush , déjà j’adore ce que tu écris, tu n’aurais pas quelques astuces/exercices pour travailler son équilibre, je tiens très bien sur mes pointes, mais je voudrais m’approfondir pour que j’ai plus de facilité en faisant quelques pas.
    Merci beaucoup pour tes belles infos In Love
    Maureen

  7. Eva
    Eva dit :

    C’est tentant ! Les pointes qui vont le mieux à mes pieds sont les Classique Pro de Freed, mais la rapidité avec laquelle elles se cassent est tout simplement impossible. Je ne peux pas avoir une paire de pointes par cours, il ne faut pas exagérer… Ou alors, on peut adresser une lettre aux fabricants de Freed de la part de toutes les danseuses du monde pour leur demander de renforcer le plateau.

    Donc celles-ci m’ont l’air bien. Les suggestions de mode d’emploi et de clarification des fiches techniques des pointes me paraissent aussi bien indispensables, à transmettre aux autres fabricants !

    • Lylie
      Lylie dit :

      Comme je l’ai dit, elle ne me vont pas, donc les photos ne seraient pas flatteuses, ni pour moi, ni pour ces chaussons. Comme on a toutes des pieds différents, ça ne serait pas du tout significatif de rien du tout Grin

      • anais
        anais dit :

        ok pas de souci Wink, en fait moi aussi j’ai des pieds « tres moyens » pour reprendre tes mots Wink ( coup de pied pas extra, largeur normal, orteils de la meme taille… bref un pied banal lol), donc c’etait pour me donner une idee de l’allure qu’elles ont. Beaucoup de pointes me font un pied affreux xD ( en ce moment je chausse des sylvia, marque japonaise mais c’est pas terrible) et je cherche toujours la perle rare.

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire