Le journal extraordinaire d’une danseuse tunisienne / 48

Ainsi, elle nous divisa en trois groupes, dans les trois salles de l’école, un groupe restait avec Nicole, un autre avec Yasmine, une des élèves du même grade que la fille qui avait abandonné, et un dernier groupe avec Ines, une des professeurs qui avait monté la chorégraphie avec Nicole.

Chaque groupe avait donc appris une partie de la chorégraphie et les comptes par cœur !

Ce fut un peu difficile au début puisqu’on ne connaissait pas la musique, mais heureusement, c’était la chorégraphie du grade en dessous de nous, les supérieur 2, donc les pas étaient assez faciles !

Une fois rentrés à la maison, nous nous étions toutes connectées sur Skype, et on avait appris les deux variations à Balkis ! On avait dû veiller jusqu’à 3h du matin mais ça en valait la peine, en fait c’était même assez amusant de partager tout ça ensemble ! Surtout quand l’une de nous se cognait à un meuble de sa petite chambre en essayant de faire un développé ou un truc du genre !

Eh oui ! Ce n’est pas pratique d’apprendre une chorégraphie à quelqu’un non seulement à distance mais en plus dans une minuscule chambre qui grouille de meubles collés les uns aux autres !

A suivre …

Cliquez ICI pour lire mes chroniques depuis le début

Ces articles devraient vous intéresser :

Ce contenu a été publié dans Actualité. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire