Qu’est ce qui fait une danseuse ? (et un danseur)

On a un vrai problème en France, lié aux titres qui nous classent dans des cases. Vous qui me lisez, assumez-vous et utilisez-vous l’expression « je suis danseuse? ».

Je pense à ça après avoir surfé sur des sites Internet d’écoles de danse. Certaines écrivent << les « danseuses«  doivent porter un chignon >>. Avec le mot danseuse entre guillemets. Que veulent dire ces guillemets ? Je les interprète comme « vous n’êtes pas vraiment danseuse, alors on va mettre des guillemets pour ne pas que vous vous y croyiez trop » et… ça me choque.

J’accorde trop d’importance à un détail ? Peut-être bien Laugh Mais je trouve ça représentatif de l’élitisme que je n’aime pas dans la danse classique. Pour certains, danseuse est un titre qui vaut TRES cher. Une jeune fille qui sue 8h par semaine ne peut pas se prévaloir de ce titre, parce qu’elle n’est pas encore arrivée.

Alors quoi, moi qui donne au moins la moitié de ma vie éveillée à la danse, je peux dire que je suis danseuse ou pas ? Et vous qui me lisez, et qui mettez tout votre coeur dans la danse, êtes vous danseuse ou juste « danseuse » ?

Vous me connaissez, je souhaite bien sûr que tout ceux qui vivent la danse assument de se dire Danseurs. Avec une majuscule oui Smile Et je vous promets que si j’étais prof de danse, je vous appellerai les Danseuses ! Bon week-end à tous !

Ces articles devraient vous intéresser :

11 réponses
  1. visiteur
    visiteur dit :

    Si vous écrivez des textes, surtout des livres, vous êtes auteur. Si vous en vivez, vous êtes écrivain. Mais pour certains, « auteur » signifie « grand écrivain », qui excelle dans le lyrisme, le style…
    On peut dire « technicienne de surface », ou « femme de ménage ». « Technicienne de surface » est tellement ridicule que mieux vaut faire simple et humble. « Technicien de surface vitrée verticale », vous devinez ce que c’est ? ‘(j’ai inventé, hein): laveur de carreau.
    A chacun de se positionner le plus honnêtement possible, sous peine de se ridiculiser et de faire ressortir un trait de personnalité peu flatteur.
    « Monter en danseuse », c’est tortiller du popotin. Difficile d’y échapper en cyclisme de course. Le cycliste n’est pas ridiculisé par cette expression. Je ne crois pas qu’il y ait des expressions qui donne l’air de ridiculiser les danseuses.
    On peut dire »ballerine/danseuse amateur », « danseuse de salon », « artiste de la danse » ou  » danseuse artiste » pour celle du show biz (comme « travailleuse du sexe » = prostituée) sans guillemets. rien de vous empêche d’inventer votre mot. Exemple, un mot affectueux: les dansines = les petites danseuses de moins de 8 ans, par exemple.

    Bref, moi je dirais sans doute « je suis danseur » ou « je suis danseur de ballet ».

  2. Flora
    Flora dit :

    Je trouve ça très vrai !
    Pour ma part, j’ose rarement affirmer : « Je suis danseuse. » Je dis plutôt « danseuse amateur », car je considère – peut-être à tort, je m’en rends compte avec cet article – que le mot danseur sied davantage les danseurs professionnels et apprentis danseurs pros. Par ailleurs, je te rejoins à 100%, Lylie, les jeunes apprentis qui se tuent à la tâche chaque jour méritent amplement le nom de danseurs ! Après, j’aurais un peu l’impression de frimer en déclarant « Je suis danseuse », car la danse, si c’est une passion pour moi, cela reste dans la pratique un loisir et mon niveau celui d’un amateur. Par rapport aux danseurs pro qui sont des danseurs accomplis, je pense parfois que le terme leur est réservé en raison de leur travail acharné et de leur excellent niveau. Mais c’est sûrement un peu bête, car effectivement, les amateurs aussi sont passionnés ! Et la différence se fait finalement là, il y a les pros et les amateurs mais nous sommes tous danseurs ! Cute

  3. karine
    karine dit :

    Entièrement d’accord avec toi Lylie. Je pratique la danse « seulement » 6h/semaine en amateur mais c’est dans ma tête 24h/24h et j’ai du mal à parler d’autre chose, ce que mon mari me reproche souvent d’ailleurs. Et pourtant je me considère danseuse! et celui à qui cela ne plait je l’en….. Chacun sa passion et chacun sa vie, les danseurs pro sont si bons car il y passe des heures entières, c’est leur « travail », mais la passion est aussi forte en chacun/une de nous!

  4. visiteur
    visiteur dit :

    « Que veulent dire ces guillemets ? Je les interprète comme « vous n’êtes pas vraiment danseuse, alors on va mettre des guillemets pour ne pas que vous vous y croyiez trop » et… ça me choque. »

    On peut sans doute classer les pratiquants de la danse comme ceux de la musique:

    Danseuses de loisir, danseuse amateur, danseuse semi-pro, danseuses pro.
    Les semi-pro ont un bon ou excellent niveau, peut-être même égal ou supérieur à celui des pro (pour ce qui est des musiciens, sans doute pas pour les ballerines), mais elles n’en ont pas fait un métier. Dans la musique, dans le chant, dans le spectacle… des personnes vivent ou tentent de vivre de leur art sans être de d’excellent niveau. Certains arts permettent la médiocrité, le ballet classique non. Le jour où l’informatique couplée à l’holographie permettra de faire du « Black Swan » en temps réel, et donc de faire monter sur scène des danseuses médiocres en donnant l’illusion qu’elles sont excellentes, comme une chanteuse peut faire illusion grâce aux traitements sonores, presque n’importe qui pourra se dire danseuse.
    Toutes celles qui pratiquent la danse sont danseuses, mais toutes ne sont pas de même niveau. Alors il faut préciser pour ne pas semer la confusion, pour que votre parole soit prise au sérieux : danseuses de loisir, danseuse amateur, danseuse semi-pro, danseuses pro, etc. Parce qu’autrement on pensera que vous êtes prétentieuse, usurpatrice d’identité, ou encore que vous n’avez pas les yeux en face des trous. Et c’est gênant, ça, pour progresser, que de se croire bonne quand on est mauvaise.

  5. visiteur
    visiteur dit :

    Je viens de lire cette discussion:

    « une idée compliquée: pointes et patinoire »
    de polene99 » Ven 27 Jan 2012 01:35
    http://www.passionballet.com/forum/viewtopic.php?t=1571&p=12222#p12222

    Et je me permets de faire une suggestion, que je mets ici puisque je ne suis pas inscrit sur le forum. A charge pour l’admin d’effacer ce message. Mille excuses d’avance pour ce parasitage:

    Au lieu d’un tapis, utiliser une moustiquaire métallique ou fibre de verre, ou équivalent, comme un grillage fin et plat; s’il n’y a pas de pirouette dans la chorégraphie. Si risque aussi d’accrocher; à cause de la taille des mailles et de la chaleur corporelle qui réchaufferait assez la moustiquaire pour l’incruster dans la glace. Faut tester.
    Par exemple ça: http://www.grillagemajor.com/fr/grillage_fin.php
    Choisir « Grillage fin 80 M – 0,0055 » dans la liste déroulante.
    C’est résistant et ça collera pas à la glace. Le cas échéant, ça devrait être facile à décoller en tirant dessus.
    Par contre, ça fera sans doute un peu de bruit. Mais ça devrait permettre plus de figure que la moustiquaire.

    La moustiquaire peut être collée sous les chaussons et sur la pointe pour éviter de glisser sur la glace. Mais la moindre rotation sur pointe arrachera la moustiquaire.

  6. visiteur
    visiteur dit :

    Désolé de parasiter encore cet article. Lylie, coupez-collez donc cet aparté sur le forum. Non ?
    Je vois que le projet avance positivement. D’après ce que j’ai lu sur les trucs qui vont et qui vont pas, voici ce que vous pouvez faire:
    Vous pouvez confectionner un sur-chausson avec du « lattis métallique » (du « Nergalto »); en mag de bricolage.
    http://www.metaldeploye.com/fr-fr/produits/lattis.aspx
    ça accrochera très bien sur la glace, y compris sur la pointe.

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire