Le journal extraordinaire d’une danseuse tunisienne / 30 ( Avant dernière partie)

« Alaiiiiiiiiiin !  M’étais-je écriée afin de l’empêcher de donner son passeport à l’agent »

Ce n’est que là qu’il se retourna et qu’on lui sauta au coup, éclatant en sanglots, à l’instar de deux petites filles qui refusaient de  quitter leur papa qui partait pour un long voyage.

-WAW ! S’exclamèrent en cœur Azza et Mariem qui étaient là elles aussi. On aurait cru un film !

– Qui vous a emmenés ? demanda Alain encore surpris.

-C’est la mère de Balkis répondis-je en me dégageant afin de le laisser respirer un peu.

D’ailleurs, cette dernière était enfin apparue au bout de la grande salle toute en sueur !

– Je peux te dire que ces deux là t’aiment beaucoup ! s’exclama-t-elle à l’égard d’Alain toute essoufflée !

-Merci répondit-il les larmes aux yeux, c’est une très belle surprise, je ne m’y attendais vraiment pas du tout !

On lui souriait, on le regardait, on ne pouvait point répondre, trop émues. On essayait de mémoriser ce visage à tout jamais dans notre mémoire, tout en retenant nos larmes. Azza, la plus sensible d’entre toutes, n’en n’avait pas eu la force. Malgré ses lunettes de soleil noires, on voyait bien ses larmes s’échapper.

« Bon, je dois y aller dit Alain d’une voix toute triste, j’ai peur de trouver trop de monde à la douane… Travaillez bien les filles ! Rappelez-vous de ce que je vous ai appris. »

« Tu vas revenir n’est-ce pas ? Ne puis-je m’empêcher de demander. »

« Je l’espère, répondit-il en baissant les yeux. »

Il était sur le point de pleurer, on le sentait dans sa voix…

On l’embrassait alors une à une, on lui souhaitait un bon voyage, et on lui dit au revoir pour une dernière fois mais au fond de nous, on savait bien que c’était un adieu…

à suivre…

Cliquez ICI pour lire mes chroniques depuis le début

Ces articles devraient vous intéresser :

4 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire