Le journal extraordinaire d’une danseuse tunisienne / 26

Avant nous, il y avait la cour, plus que quelques minutes… Chacun se relaxait comme il le pouvait, certaines répétaient, d’autres cassaient leur pointes, et moi, je priais et je répétais en même temps ma chorégraphie dans ma tête.

Les applaudissements… plus que quelques secondes désormais…

Enfin, notre musique commença, j’étais la première à entrer, je pris mon courage à deux mains, j’affichais mon plus beau sourire et j’affrontais ma peur.

Dès que je mis les pieds sur scène, je regagnais ma confiance en moi jusqu’au moment où je devais prendre la baguette magique pour jeter un sort au bébé. C’était une longue barre en plastic qui contenait des paillettes,  en répétition, j’avais renversé tout le contenu de la baguette, c’était une catastrophe, j’étais devenue toute brillante, je ne devais point refaire la même faute et trouver le bon geste à faire, je ne devais pas trop la pencher, sinon, les autres n’auront plus de paillettes. J’inspirais un bon coup et je jetais le sort…  Heureusement j’avais réussi ! OUF ! Le reste de la danse des fées s’était bien passé ! Dans quelques minutes, je serais seule sur scène pour mon solo !

Le stress était remonté ! Je n’arrêtais pas de me réfugier dans les bras de mon amie, Balkis qui était juste à côté de moi alors que les autres passaient une à une…

Plus qu’une seule danse avant ma variation…

Quelques minutes après, la musique commença et j’entrais enfin sur scène. Je ne pensais plus  qu’à une seule et unique chose en ce moment précis, que je me faisais plaisir !

Mes amies, dans les coulisses m’encourageaient et me souriaient de pleines dents, même mon professeur me regardais fixement, se concentrant sur chaque pas que je faisais.

Je dansais avec mon cœur, en essayant de transmettre mon bonheur aux spectateurs.  Et ça avait marché ! A la fin, tout le monde m’a applaudi, les spectateurs et tous ceux dans les coulisses aussi ! Après une petite révérence, je suis enfin sortie de scène ! Mes amies m’ont tout de suite mise dans leurs bras et n’arrêtaient pas de me féliciter ! Magnifique moment ! Grin

à suivre…

Cliquez ICI pour lire mes chroniques depuis le début

Ces articles devraient vous intéresser :

Ce contenu a été publié dans Actualité. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire