Le journal extraordinaire d’une danseuse tunisienne / 25

Seule sur scène…

Des mois et des mois passèrent et vint enfin le jour j, celui du spectacle bien sûr ! Cette fois-ci par contre, j’ai fait mon chignon toute seule comme une grande et je suis allée au théâtre un peu plus tôt  que prévu pour aider avec les costumes et tout.

J’arrive à 13h.

A 13h15, réunion avec, toutes les élèves qui étaient venues aider et le personnel pour voir le planning, qui s’occupe de qui. J’étais avec « Nicole », on s’occupait du grade 2.

13h30, les petites commencent à arriver. On les habille une par une en prenant bien soin de mettre les affaires de chacune dans un petit sac en plastic avec une étiquette en son nom. Eh, oui ! L’organisation, on s’y connait !

Il est 14h30, les petites sont enfin habillées, avec leur coiffe sur les cheveux et tout ce qu’il faut.

Après une petite pause, une barre à terre sur scène de 15h jusqu’à 15h30  s’impose.

De 15h30 jusqu’à 16h15, on avait enfin eu le temps de nous maquiller, mettre nos costumes, un peu de lacque sur nos cheveux, on accroche bien fixement nos diadèmes sur nos têtes  à l’aide d’épingles et direction la salle de répétition pour encore un peu d’échauffement !

Dès mon entrée dans la salle, je n’entendais que des « Waaaw ! Qu’elle est belle ! »

Ça faisait bizarre d’être le modèle de toutes ces petites filles aux yeux brillants qui me fixaient avec admiration, mais je dois avouer que ça me faisait tout de même plaisir ! Un petit compliment  de la part d’une de mes petites élèves ne serait pas de refus !

On  commençait avec les fées !

Un quart d’heure plus tard on était dans les coulisses, derrière les rideaux noirs, on ne tenait plus en place, on n’arrêtait pas de sautiller tellement on stressait ! Au début je n’avais pas du tout le trac, mais quand je m’étais retrouvée là, dans les coulisses avec mes amies qui n’arrêtaient pas d’angoisser, c’était autre chose.

On se serrait les unes contre les autres, on s’était même pris les mains et on disait : « Magie des fées, opère, magie des fées… » On était de vrais enfants, c’était comme un retour en enfance…

Mais, on ne pouvait plus faire marche-arrière désormais,  les lumières se sont éteintes, le public commence à applaudir, le rideau se lève…

à suivre…

Cliquez ICI pour lire mes chroniques depuis le début

Ces articles devraient vous intéresser :

Ce contenu a été publié dans Actualité. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

8 réponses à Le journal extraordinaire d’une danseuse tunisienne / 25

  1. cloclo-tite-danseuse dit :

    désolée, mais j’ai remarqué une petite faute: « un peu de lac sur nos cheveux, » au lieu de « un peu de lacque sur nos cheveux, ». Voilà, je n’ai ps pu m’empêcher de la signaler. Voili voilou!
    Mais sinon, l’histoire est extra, et ce, depuis le début!

  2. Jadore ! dit :

    Aicha-K, je trouve que cet épisode de ta chronique est très prenant ! Tu as de la chance !! Et je me suis même dit que j’aimerais un jour faire un spectacle avec un diadème sur la tête comme une princesse, comme toi quoi ! Grin je me suis sentie dans les coulisses en le lisant … Giggle
    continue à nous faire rêver !

  3. Aicha-K. dit :

    Ohh merci ça fait vraiment plaisir de lire ça ! Grin J’espère, que toi aussi tu vivras un moment comme ça dans ta vie, mais pour ça, il faut travailler ! Allez au boulot Wink Tu me raconteras, un jour comment ça s’est passé Smile

    • Jadore ! dit :

      J’aimerais vraiment !! Merci beaucoup pour tes encouragements, ça me fait très plaisir !! Le soucis c’est que j’ai commencé la danse (classique) plutôt tard et que je n’ai sûrement aucune chance d’avoir un tel niveau Cry

  4. Aicha-K. dit :

    Ne dis pas ça, tu sais, moi aussi j’ai commencé la danse classique « plutôt tard », mais je me suis rendue compte par la suite qu’il n’y avait pas d’âge idéal pour commencer! Le plus important, c’est ta conviction ! Comme dit mon proverbe préféré : » Si on veut on peut !  » Wink Ça a toujours marché je te promets ! Grin

  5. love dance dit :

    coucou aicha-K Je voulais te dire comme toute les blogueuses que j’adore ton « journal » comme ce site Smile Mais une questions dans se chapitre tu avais quelle age PS si j’au des faute je suis vraiment dsl

  6. Aicha-K. dit :

    Merci pour le compliment, c’est gentil ! Grin Dans ce chapitre, j’avais 14ans et demi ! Pas grave pour les fautes, personne n’est parfait Wink

Laisser un commentaire