Le journal extraordinaire d’une danseuse tunisienne / 11

Après une lecture rapide de la fameuse feuille verte, ma mère dit d’une voix désolée : «  Mais ce n’est pas grave ma chérie, on trouvera sûrement une solution. Il n’y a pas que cette école après tout ! On peut en trouver une autre ! »

Cette fois par contre, je réussis à parler, peut-être un peu plus fort que je ne l’aurais voulu même : «Non maman, m’étais-je écriée, j’adore cette école! Jamais je ne pourrais changer!  Tu sais ce que ça veut dire tout ça ?! Je ne ferais plus jamais de danse de ma vie ! Et c’est sérieux cette fois !! Je refuse d’abandonner mon rêve une seconde fois ! »

J’étais furieuse et triste en même temps. Furieuse contre ce bout de papier vert que j’avais envie de déchirer en mille morceaux, non, mieux encore, de le brûler et de jeter ses cendres dans la mer !  Mais cela ne changerait rien, c’était là le problème…

Je décidais plutôt de reprendre peu à peu mes esprits, ça ne servait à rien de se fâcher, mieux fallait comprendre les raisons de cette décision subite et d’essayer de trouver des solutions.

Je commençais par relire la fameuse feuille un peu plus calmement cette fois et de me concentrer sur chaque mot, essayant d’en dénicher le vrai sens :

J’ai le grand regret de vous annoncer la fermeture de l’Ecole de Danse Ikaa

Pour continuer une formation qualité, je vous transmets le téléphone personnel des enseignantes suivantes

Pour les plus petites :   Senda    77 98 34 67

Grade 1 à 3 : Khadija 83 02 81 64

Pour les plus grandes : Azza 66 29 38 10

Grade 4 à 8 : Leila 01 38 20 38

P.S Attention, ne plus se présenter à l’adresse de l’école, le lieu est fermé !

De mes mains tremblantes, j’attrapais le téléphone, composant le premier numéro. Au bout de deux sonneries, retentit une petite voix que je reconnus de suite…

à suivre

Cliquez ICI pour lire mes chroniques depuis le début

Ces articles devraient vous intéresser :

18 réponses
  1. Aicha-K.
    Aicha-K. dit :

    Merci beaucoup à toi ! Grin Oui, c’est vrai que tous les jours, ce serait un peu dur effectivement mais surtout, il n’y aurait pas grand chose à raconter Razz Oui, oui c’est ma propre histoire !
    En fait, à la base, j’écrivais un carnet intime , je mettais les principaux évènements qui s’étaient passés en danse et un jour, je m’étais dit, pourquoi pas le publier au lieu qu’il reste juste là dans ma bibliothèque, ça pourrait bien servir à autre chose ! Voilà comment tout a commencé ! Grin

        • black swan
          black swan dit :

          Euh ouai mais moi mon école n’a jamais fermé ses portes , j’ai la même prof depuis 10ans et je ne me suis jamais fais marché sur les pied Pendant un spectacle vu que je suis souvent seule dans les coulisses !! Als je préfère écouté tes merveilleuses histoires plutôt qu’ecrire la mienne !! Smile

          • Aicha-K.
            Aicha-K. dit :

            Oui, c’est vrai qu’une école qui ferme soudain ses portes et des danseuses qui se font marcher dessus, c’est plutôt rare, mais crois moi, ce que tu appelles mes merveilleuses histoires, ne sont pas aussi faciles à vivre, j’aurais préféré avoir été dans une école comme la tienne mais ce n’est pas possible IDK Du coup, je transforme ces petits problèmes en de merveilleuses histoires comme tu le dis Wink Cute Crois moi, tu en as de la chance ! Snicker

  2. black swan
    black swan dit :

    C vrai que g toujours eu de la chance g souvent été choisis pour les solos , en cours c toujours moi qui montre mais bon a force sa me mets une pression pas possible en plus notre prof nous a inscris à un concours régional 2012 !!! mais bon quand je vois tout ce que tu as enduré g pas trop a me plaindre !!!!!!!
    merci pour tous des bons conseils !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! bizzzzzzzzz Smile Wink Kiss

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire