Le journal extraordinaire d’une danseuse tunisienne / 9

Enfin, je me suis retrouvée dans les coulisses quelques minutes avant le moment crucial ! Dans cette ambiance, où le trac régnait, une de mes copines, qui, elle s’en foutait complètement de bien faire ou pas, de se tromper ou pas, c’était le dernier de ses soucis. Elle avait donc plutôt l’esprit à jouer, à rigoler, bref elle était comme sur une autre planète !  Quelques minutes avant notre entrée sur scène,  de l’autre côté du rideau noir qui séparait les coulisses, elle m’a écrasé -ou presque- le pied ! Furieuse, je glissais mon pied de l’autre côté du rideau et écrasait à mon tour le pied que je trouvais devant moi mais j’entendis là un gros : «  Aie ! Mon pied ! Mes pointes sont toutes sales maintenant ! » Comprenant que ce n’était guère ma copine qui venait de m’écraser, puisqu’on ne portait pas encore de pointes mais plutôt des chaussures à talons qui faisaient bien mal  en écrasant le pied, je filais vite me cacher dans la coulisse à côté ! Et ce n’est que là que je m’aperçus que mes copines venaient juste de rentrer sur scène ! « C’était donc pour ça que je n’avais pas trouvé le bon pied me dis-je ! » Mais je me dépêchais vite d’entrer avec elles, oubliant complètement le fait que je n’étais pas dans les bonnes coulisses, je me retrouvais seule devant tout le monde, tous les projecteurs   rivés sur moi…

Malgré ce petit accident, je gardais quand même le sourire, alors qu’au fond de moi je paniquais totalement ! Même si mon compagnon, le torero a du beaucoup avancer pour me trouver et qu’il a failli se perdre,  entre toutes ces robes à volants, ça s’est plutôt pas mal passé !

En fin de compte, je suis allée remercier mon amie qui m’avait laissé un gros bleu sur le pied sans laquelle je me serais retrouvée tout au fond de la scène et personne ne m’aurait remarquée. La maîtresse c’était quand même aperçue de ma faute, mais elle m’a félicitée de ne pas avoir complètement paniqué et d’avoir gardé le sourire jusqu’à la fin, malgré l’erreur que j’avais commise !

Mais comme on dit, on apprend de ses erreurs ! La prochaine fois je n’écraserais un pied que sauf après avoir vérifié à qui il appartient !

*** à suivre ***

Cliquez ICI pour lire mes chroniques depuis le début

Ces articles devraient vous intéresser :

Ce contenu a été publié dans Actualité. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire