Temps danse de la semaine, 29 juillet 2011

Daniil Simkin, danseur Etoile de l’American Ballet Theatre, a fait une apparition dans la télé-réalité So You Think You Can Dance, avec son solo « Les Bourgeois » : la vidéo ici. Certains puristes sont peut-être gênés par ce mélange des genres (Etoile et télé-réalité). Personnellement, j’en suis ravie.

– Mesdemoiselles, pas satisfaites de votre cou-de-pied ? Alors bonne nouvelle, les méthodes de triche se perfectionnent Wink Avec l’Arch Enhancer, le Fancy Foot ou encore le  cou-de-pied amélioré de Grishko, finis les complexes ! C’est une pratique qui révolte certaines danseuses. Pour moi, il ne faut pas voir le mal partout… Si ça permet de réhausser l’estime de soi, pourquoi pas. Les femmes font toutes des choses pour « améliorer » leur apparence non ? Maquillage, lingerie gainante, jusqu’à injections et chirurgie… Au moins l’Arch Enhancer est tout à fait innocent. Quel est votre avis ?

Photo : http://www.dancearches.com.au

– Insolite : Charles Garnier voulait un restaurant intégré à l’Opéra du même nom depuis 136 ans. Depuis quelques jours, c’est chose faite ! Ce restaurant de 90 couverts s’appelle tout simplement « L’Opéra ». Ne rêvez pas cependant, à 70 euros en moyenne le repas gastronomique, ça reste aussi inabordable que les représentations qui sont données dans le bâtiment !

A propos d’élitisme, un article d’opinion à lire dans Valeurs Actuelles, sur la fracture sociale qui s’aggrave au niveau de la culture.

« En 2008, une enquête réalisée par le ministère de la Culture sur les pratiques culturelles des Français à l’ère numérique apportait des résultats particulièrement édifiants. Sur 100 personnes interrogées de chaque groupe, 68 n’étaient jamais allées à un spectacle de danse classique, moderne ou contemporaine, 77 ne s’étaient jamais rendues à l’opéra et 42 n’avaient jamais vu une pièce de théâtre jouée par des professionnels. Des chiffres fluctuant selon les couches sociales, le niveau d’études et le lieu d’habitation.

Ainsi, les cadres et professions intellectuelles supérieures n’étaient que 11 % à déclarer n’être jamais allés au théâtre, et les habitants de Paris intramuros 22 %… Contre 61 % chez les ouvriers et 49 % pour les habitants de communes de moins de 20 000 habitants. La fracture est éloquente… »

Le spectacle sélectionnerait donc son public par l’argent ? Avec des spectacles, certes d’une qualité magique, mais accessibles uniquement et délibérément aux plus favorisés ? On le savait déjà, ce qui est inquiétant c’est que ça s’aggrave.

– Dans la Charente Libre, une interview d’Afid Zekhnini, professeur de hip-hop au stage de danse de Mansle, photos à l’appui.

– Dans Sud-Ouest, un article sur le stage international de danse de Biarritz (l’un des plus connus, où l’on croise autant des débutants que des élèves de l’école de l’Opéra de Paris).

– Un râlage personnel pour finir :

Je suis lassée de tous les sites internet, écoles de danse, boutiques, blogs et forums qui recopient mes textes, non seulement sans demander l’autorisation, mais pire, sans même me citer. Ce que vous faites est minable. Vous pourriez au moins prendre le temps de RELIRE ce que vous écrivez. Quand on est responsable d’une boutique en ligne et qu’on ne prend pas la peine de corriger mes fautes de frappe, c’est pathétique. Et illégal, soit dit en passant. Et se prétendre vendeur de chaussons de danse ou professeur de danse, sans être capable d’écrire ses propres recommandations… j’ai pas de mots là.

Voilà, ça c’est dit Grin Surtout n’oubliez pas de voter pour le futur titre du « bilan de la semaine », c’est dans la colonne de droite du site Wink

Ces articles devraient vous intéresser :

Ce contenu a été publié dans Temps danse de la semaine. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

13 réponses à Temps danse de la semaine, 29 juillet 2011

  1. Mamzelle-Danse dit :

    J’adore cette chronique !! In Love par contre, je ne comprends pas bien le principe de « l’améliorateur de cou-de-pied » si on peut appeler ça comme ça, Lylie pourrais-tu me dire si ça travaille le cou-de-pied ou si ça le fait juste paraître plus beau ? Question

  2. dance_black dit :

    Concernant le cou-de-pied, je sais pas si ça sert mais régulièrement, chez moi ou aillers, je tends simplement les jambes en mettant les pieds en pointe, peut-être que ça sert et que ça fait gagner un peu de souplesse ? En tous cas ça m’en donne l’impression et ça fait pas de mal ^^ Ca sera toujours pratique pour quand je reprendrai des cours !

    Sinon franchement, j’aurais jamais pensé tomber sur un site consacré au ballet qui a autant de news et de façon aussi régulière ! J’ai l’impression de découvrir deux news par jour minimum, ce qui est pas rien, et ça fait vraiment plaisir de voir un travail si passionné et bien réalisé. Bonne continuation Lylie ^^

  3. visiteur dit :

    « C’est une pratique qui révolte certaines danseuses. Pour moi, il ne faut pas voir le mal partout… Si ça permet de réhausser l’estime de soi, pourquoi pas. Les femmes font toutes des choses pour « améliorer » leur apparence non ? Maquillage, lingerie gainante, jusqu’à injections et chirurgie… Au moins l’Arch Enhancer est tout à fait innocent. Quel est votre avis ? »

    Si le coup de pied venait avec le travail, ce serait de la triche que de subir une opération ou de s’implanter une prothèse plutôt que de travailler pour avoir l’effet. Si l’opération est non déclarée et non invisible (par des signes extérieurs), comment pourra-t-on sanctionner ça ? Est-ce si important de s’arrêter à ça ?
    Si la prothèse ne sert qu’en cours, pas de problème. Si elle sert sur scène, sur les danseuses du corps de ballet, ça ne prête sûrement pas à conséquence aux yeux du plublic lambda, qui ne veut qu’être exalté, que ce soit par un décor en trompe-l’oeil ou une tenue flatteuse. Par contre, si une étoile s’amuse à ça, la presse spécialisée le rapportera. Personne ne sera dupe . A quoi ça lui servirait ? Si ce n’est à se sentir mieux dans sa peau en étant conforme à une norme.
    Vaste débat. Faut-il aussi s’émouvoir de celles qui prennent des produits pour maigrir quand d’autres sont naturellement minces ? Les minces naturelles peuvent aussi être puristes sur le sujet et considérer que seule la minceur naturelle est admirable.
    L’essentiel est sans doute qu’il n’y ait pas de mensonge. Si tout le monde est au courant de la combine, et que personne ne s’en offusque, parce que tout tout le monde y trouve son compte, y’a pas grand chose à dire. A chaque danseuse ira une appréciation différente: à la danseuse naturellement dotée d’un beau coup de pied ira la fascination pour les choses naturellement bien faites; à la danseuse artificiellement dotée on se dira qu’elle est une danseuse artificiellement améliorée.
    Un spectateur est là, à la base, pour s’évader. Il sait que le monde de rêve qu’on lui vend n’est pas le monde réel, et que ce monde irréel est créé artificiellement.
    Faut-il interdire les pointes au prétexte qu’elles font croire au spectateur que la danseuse plane au-dessus du sol ? Les intégristes chrétiens vont-ils crier au blasphème, à la tournure en dérision d eleur christ qui marche sur l’eau ?
    Le puritisme va avec l’idéalisme. Et parfois avec l’ego, à savoir le fait que la plupart des gens veulent être au-dessus des autres, avoir un avantage sur les autres. Les danseuses au beau coup de pied se sentent dépossédé de leur avantage comme les gens qui ont des facilités avec les études, puiis la vie en entreprise, supportent mal qu’on leur fasse payer des impôts pour permettre à des moins bien lotis par la nature, la société, le sort, de vivre dignement.

    Voilà, en abrégé et sans relecture.

  4. orange dit :

    Personnellement je trouve le faux coup de pied complètement inutile.

  5. danseuse dit :

    moi aussi la première foi que j’ai vue sa j’ai étais choqué …
    mais maintenant je me suis faite a l’idée car certaines personnes ne pourront j’aimais avoir de coup de pied donc pourquoi pas ? (si je dis sa c’est pcq j’ai une amie qui a ce problème … )
    au faite lilly peut tu me dire ou peut on s’en procuré en france ?

  6. visiteur dit :

    Je prends le prétexte qu’il est question de pied pour mettre cette info ici, à charge pour l’admin de l’effacer le cas échéant: je crois avoir lu ici la petite complainte d’une ado avec de grands pieds. On sait que le gabarit des gens augmente, notamment la taille des femmes et de leurs pieds. Et il parait qu’elles n’osent pas demander du 43, qui devient une taille courante chez elles.

    Women’s feet bigger than ever – but we’re STILL too embarrassed to ask for a size 9
    By Daily Mail Reporter
    Last updated at 12:34 PM on 3rd August 2011
    http://www.dailymail.co.uk/femail/article-2021902/Womens-feet-bigger–STILL-embarrassed-ask-size-9.html

    Paris Hilton déteste ses grands pieds. Elle n’est pas la seule à chausser grand pour une femme:

    THE BIG STARS WITH EVEN BIGGER FEET…
    Geena Davis: size 9.5
    Nicole Kidman: 9
    Paris Hilton: size 9
    Michelle Obama: size 9
    Kate Winslet: size 9
    Jerry Hall: size 8

  7. Arabesque dit :

    J’aimerais beaucoup en avoir, ou peut on s’en procurer ? Merci d’avance Snicker

  8. judanse dit :

    Pour l’histoire de coup de pied bah… je sais pas trop quoi en penser! Si ça reste dans les cours amateurs comme la majorité des gens (oui il faut se le dire, ya pas tellement de gens à l’opéra et au Conservatoire), ça passe. Mais pour les concours et audition, là je dis non! Du moment que c’est pour se faire plaisir Grin oui. Sinon non.

    • laucab dit :

      Bonjour!
      Pour le phénomène du faux coup de pied, ce n’est pas nouveau. Des danseuses se « fabriquaient » déjà un faux coup de pied (strap, …) avant que ce soit commercialisé. Comme tjs, l’astuce des initiées a été reprise à des fins commerciales. Une prof m’avait parlé de cette combine il y a pas mal d’années histoire de me donner confiance en moi. Je ne l’ai pas fait à l’époque. J’aurais dû. Oui on améliore son pied en travaillant, non tout le monde ne peut pas avoir un fort coup de pied. Admettez sans hypocrisie que lors de spectacles ou concours c’est l’émotion et la technique qui prévalent et ce n’est pas un artifice qui change foncièrement la donne, au même titre qu’un costume ou une perruque. La seule chose c’est que ça permet de se focaliser sur la prestation réelle plutôt que de bloquer sur « oh dommage que le pied ne soit pas plus cambré ».
      Donc pas de quoi s’offusquer parce que les puristes sauront tjs faire la différence entre la vraie danse et la poudre aux yeux. Perso si ça coûtais pas si cher j’aurais déjà cet accessoire, rangé avec mon faux chignon parce que, oui, je n’ai plus les cheveux longs. Faut-il aussi le mentionner avant le spectacle?

Laisser un commentaire